Votre bureau : reflet de votre personnalité?

Votre bureau : reflet de votre personnalité?

Des piles de documents épars trônent sur votre bureau. Pour atteindre votre ordinateur, criblé de post-it, vous devez y aller de quelques acrobaties, écartant au passage l’agrafeuse, les dessins de la petite dernière qui devaient être affichés au tableau d’honneur la semaine dernière et… les restes d’une collation mangée la veille. C’est le chaos! Respirez : derrière ce fouillis se cacherait un esprit créatif!

C’est du moins la conclusion à laquelle est arrivée récemment une équipe de recherche de l’Université du Minnesota. S’entourer d’un tel désordre stimulerait la pensée créative et aiderait à l’élaboration de nouvelles idées, pensent ces experts. Tandis qu’un bureau rangé serait le reflet d’une personnalité plus conventionnelle.

« Des études précédentes ont déjà démontré qu’un environnement rangé conduit les gens à bien se comporter : ils ne commettent pas d’actes criminels, ils ne polluent pas et démontrent une plus grande générosité, explique Kathleen Vohs, l‘une des chercheuses. Notre étude démontre, quant à elle, que de précieux avantages peuvent aussi découler d’un environnement encombré. »

Les participants à cette étude ont d’abord dû répondu à un questionnaire dans un bureau, soit rangé, soit en désordre. Ils étaient par la suite invités à faire un don à une œuvre de bienfaisance et autorisés, à leur départ, à choisir une collation.

Les participants ayant accompli cette tâche dans un bureau rangé ont été ceux qui ont fait les dons les plus importants. Ils ont été aussi plus nombreux à préférer la pomme à la tablette de chocolat en guise de collation. De fait, précise la chercheuse, « ils ont fait ce que l’on attendait d’eux. »

Partant de l’hypothèse que le désordre pouvait aussi présenter des avantages, les chercheurs ont procédé à une deuxième expérimentation. Les participants devaient trouver de nouveaux usages à des balles de ping-pong. Résultats : les solutions les plus créatives ont émergé des participants placés dans les bureaux encombrés.

Dans un autre test, ils ont demandé aux participants de choisir entre deux produits, un dont la réputation était bien établie et un autre, nouvellement mis en marché. Les participants, placés dans un environnement désordonné, ont préféré le nouveau produit. Un indice, selon les chercheurs, qu’évoluer dans un tel environnement provoquerait un rejet des conventions.

La prochaine étape : vérifier si ces effets peuvent être extrapolés à un environnement virtuel. Des résultats préliminaires indiqueraient que la clarté (ou non) d’une page web entraînerait les mêmes comportements.

01 September, 2013