Villes de transition en marche

Totnes
La ville de transition de Totnes (GB)

Le point de départ: 40 ans de mouvement écologiques ne suffisaient pas de sauvegarder la planète. Alors il faut repartir à zéro et inventer un nouveau mode de vie. Autre point de départ: le model économique mondial est au bord de la faillite, e l’humanité a besoin d’une réponse concrète.

La réponse pourrait être celle des villes et pays indépendents du pétrole e ses dérivés, qui vivent attentifs à l’environnement, essayent de retrouver leur sens critique et la collaborations entre voisins. Pendant la période de transition, prévue pour 15-20 ans, peuvent s’activer les groupes d’achat solidaires, arrive le moment des panneaux solaire, des jardins potagers communs, des banques de temps, ou seulement des simple gestes d’échanges entre les vis-à-vis.

La conception de Transition nacquit de l’œvre de Rob Hopkins (expert des pratiques agricoles soutenables) e des étudiants du Kinsale Further EducationCollege, résumés dans l’étude Energy Descent Action Plan. C’est une approche multidisciplinaire de l’énergie, santé, instruction, économie et agriculture sous la forme de road map. Mais Louise Rooney, une des étudiants de Hopkins, a décidé de le mettre en pratique et en 2005 l’a proposé au conseil municipal de Kinsale Town, en Irlande. Á la base du mouvement il y a aussi la conception de la résiliance, ou la capacité de l’autoréparation d’un écosystème aprés un dommage en utilisant les instruments existants. Il faut que tous les adhérents aient de la confiance mutuelle, en commençant par ceux de la rue, du quartier où il vivent. Personne n’est exclu, personne ne commande. Le plan de Rooney semblait être impossible, mais réussit á convincre tout le monde, et la ville aujourd’hui œuvre sur sa propre indépendance energétique.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En 2006, la transition est commencé a Totnes (GB) aussi. Totnes était une ville mercantile médiévale, puis un lieu de rencontre de la bohéme, récemment elle s’est vue transformer á un nid de New Age. La ville a crée son propre monnaie, le „Totnes pound”, accepté dans le commerce local. Hopkins même est devenu résident de Totnes.

Jusqu’aujourd’hu plus de 50 communautés de transition sont reconnues dans le Royaume Unie, en Irlande, Allemagne, Autriche, Suisse, États-Unis, Australie, Nouvelle Zélande et dans les derniers trois ans il y a eu quelques expériences en Italie aussi. Par exemple á San Lazzaro, près de Bologne, on est parti par des jardins sinérgique. Á L’Aquila on commença aprés le tremblement de terre de 2009: les sans-abris se sont rencontrés dans les jardins, et cela devenait une occasion pour traiter une tragédie et pour essayer de recoudre les lambeaux d’une communauté déchirée.

Les premiers résultats sont plus sociaux qu’écoloques: les personnes, qui prenaient les distances entre eux, bien qu’il fussent proches physiquement, ont recommencé à causer. Et quand on décide d’investir dans des panneaux solaires ou des graines au jardin sans un gain immédiat, il y a la satisfaction d’avoir donné une main pour le nouvel mode de vie.

Même les gouvernements entrent dans le processus de transition. Transition Scotland est intièrement financé par des institutions écossaises qui ont mis 8 millions de livres (13 millions d’euro) á sa disposition.

10 September, 2011