Production d’hydrogène inspiré par les ailes des papillons

Production d’hydrogène inspiré par les ailes des papillons

Les ailes des papillons peuvent inspirer de nouvelles voies pour la production d’énergie propre, en particulier celle de l’hydrogène. Un team de chercheurs du  Shanghai Jiao Tong University a pris pour modèle deux espèces de papillons aux ailes noires.

Selon les savants, elles fonctionnent comme un collecteur naturel, ou un dispositif qui recueille la lumière du soleil, qui peut être imité et étudié.
Les estimations sont attirantes: la nouvelle technologie basée surc ette étude promet de redoubler la production d’hydrogène à partir de l’eau et de la lumièe solaire. Les chercheurs ont choisi les papillons aux ailes noires, parce que – comme le coordinateur de l’étude, Tonghiang Fan l’a expliqué, c’est la couleur qui absorbe la quantité maximale de lumière.
Ce sont ces collecteurs solaires les vrai „moteurs” qui recueillent l’énergie solaire qui sera soumise à la photocatalyse pour séparer l’eau de ses éléments, l’hydrogène et l’oxigène. Pour réaliser ces dispositifs, les chercheurs ont étudié les petites écailles présentes sur les ailes de ces papillons, grâce auxquelles les papillons, qui ne peuvent pas générer assez de chaleur de leur métabolisme, réussissent à survivre même quand il fait froid. Quand les papillons réchauffent leurs ailes au soleil, les écailles absorbent la lumiére. Les savants, en les examiant sous le microscope, ont vu que ces écailles s’étalent sur les ailes commes les toiles sur le toit d’une maison, en formant des reliefs.  Justement en imitant ces structures les chercheurs ont realisé des dispositifs de bioxide de titanium et des nanoparticules de platine qui fonctionnent soit en collecteurs pour recueillers la lumière solaire, soit comme photocatalyseurs pour séparer, grâce à la lumière de soleil, les molécules d’eau en hydrogène et oxygène avec un excellent rendement.

10 April, 2012