La science s’accélère avec le temps, et court contre le temps.  Servira-t-elle pour sauver la civilisation humaine? Technologie sophistiquée ou bon sens, ou technologie  et bon sens? C’est à nous de décider.

De l’eau potable avec la sueur des vêtementsDe l’eau potable avec la sueur des vêtementsPour sensibiliser le public, l’organisme a travaillé avec le célèbre ingénieur suédois Andreas Hammar pour développer la Machine à Sueur. Cette « Sweat Machine » essore les vêtements et en récupère ainsi la sueur, puis par un processus de purification en tire de l’eau potable.
La production d'hydrogène plus abordable grâce à l'énergie solaireLa production d'hydrogène plus abordable grâce à l'énergie solaireDans le même ordre d’esprit, des chercheurs de l’université de technologie de Delft (Pays-Bas) et du Helmholtz-Zentrum Berlin (HZB) ont couplé une cellule solaire simple et une photoanode en oxyde métallique, ont réussi à atteindre un taux de conversion de 5 % de l’énergie lumineuse en hydrogène. Selon les scientifiques, leur dispositif est nettement moins coûteux que des cellules de haut rendement à triple jonction en silicium amorphe ou d’autres semi-conducteurs utilisés pour ce type de réaction. Leurs résultats sont exposés dans la revue Nature Communications.
Soleil : le champ magnétique de notre astre va prochainement s'inverserSoleil : le champ magnétique de notre astre va prochainement s'inverserCet événement, aura de nombreuses répercussions dans l'héliosphère, la zone d'influence du Soleil. Pour autant, il n'y a pas de crainte de fin du monde à avoir, ce phénomène se produit régulièrement, tous les 11 ans en moyenne. A l'instar de la Terre, le Soleil possède des pôles magnétiques, nord et sud. Ceci est causé par le mouvement de plasma (du gaz électriquement chargé) à l'intérieur de notre étoile. Or, le Soleil vit selon des cycles d'activité d'environ 11 ans. Au milieu de ceux-ci, on atteint un pic d'activité, le maximum solaire, qui se traduit par une réorganisation de la dynamique magnétique. Autrement la fameuse inversion de son champ magnétique, ou plutôt de ses polarités à chaque pôle.
Le glacier des Bossons protège le sommet du Mont Blanc de l’érosion.Le glacier des Bossons protège le sommet du Mont Blanc de l’érosion.La quantification de l’érosion sous glaciaire a été réalisée à partir du flux sédimentaire mesuré dans l’un des torrents (torrent des Bossons) comparé aux différentes composantes du système glaciaire et géologique du versant nord du Mont-Blanc. Il s’avère que l’érosion sous la langue terminale du glacier est en moyenne proche de 0.5 mm/an alors que l’érosion sous la partie sommitale du glacier est au moins 16 fois plus faible que cette dernière valeur. Ce contraste est dû aux conditions thermiques à la base, avec dans la partie supérieure des températures bien inférieures à zéro degré et une glace adhérente au substratum alors que dans la partie inférieure la température est proche du point de fusion, ce qui permet un glissement du glacier.
Les photovoltaïques sauveront les abeilles et les papillons?Les photovoltaïques sauveront les abeilles et les papillons?Les britanniques Solarcentury et Habitat Aid organisent une initiative pour la sauve-garde des abeilles et des papillons, selon la conception concentrée sur la nécessité de créer des réserves naturelles autour les établissements photovoltaïques pour protéger la faune et la flore.
Première micro maison faite aux champignonsPremière micro maison faite aux champignonsEcovative soutient que ces racines de champignon sont résistantes au feu, qu’elles ont des qualités isolantes thermiques excellentes et qu’elles sont une véritable alternative au polystyrène (dérivé du pétrole polluant) trop souvent utilisé dans l’isolation. Elles sont aussi une alternative aux isolants bios, comme la laine de bois, la laine de chanvre, la ouate de cellulose, qui demandent un léger pourcentage de catalyseurs chimiques pour les stabiliser.
Salton Sea : quand la géothermie provoque des tremblements de terreSalton Sea : quand la géothermie provoque des tremblements de terre"Nous montrons que le taux de tremblement de terre dans la mer de Salton suit une combinaison du volume de fluide extrait du sol pour la production d'énergie et le volume d'eau injecté", a déclaré Emily Brodsky, géophysicienne à l'Université de Californie de Santa Cruz (UCSC), et auteure principale de l'étude.
Antigel, du radiateur aux cellules solaires low-costAntigel, du radiateur aux cellules solaires low-costLes ingegneurs de l’athénée américain ont mis au point un processus qui combine quelques matiéres relativement bon marché et un des additifs liquides plus communément employé dans les voitures pour obtenir un produit photovoltaïque moins coûteux et plus eco-friendly.
Une sidérurgie pas si pollueuseUne sidérurgie pas si pollueuseDes usines sidérurgiques de Melbourne et Sydney ont déjà transformé 1,6 million de pneus recyclés en acier après des tests révélant que l’ajout de polymères, comme le caoutchouc, au coke métallurgique permet d’obtenir de meilleurs résultats dans les fours à arc électrique. Le processus, qui permet de réduire non seulement le coût des matières premières mais également la consommation d’énergie grâce à une meilleure efficacité des fours, serait applicable à d’autres matériaux, selon sa créatrice et championne, le professeur Veena Sahajwalla, de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud.
NASA : un prototype de robot martien en test dans le désert d'AcatamaNASA : un prototype de robot martien en test dans le désert d'AcatamaToujours à la recherche de preuves de la présence d’une forme de vie sur la planète rouge, les scientifiques de la NASA viennent de tester Zoë, un robot solaire autonome équipé de divers capteurs, de caméras, mais surtout d’un foret capable de réaliser des prélèvements de sol jusqu’à une profondeur d’un mètre.