Une batterie solaire éternelle

Une batterie solaire éternelle

Une batterie avec une puissance infinie ? La société israélienne Sol Chip a trouvé le moyen de le concrétiser.

Elle est basée Haïfa et a mis au point la première pile solaire au monde, capable de se recharger via des capteurs sans fil puissants et des dispositifs électroniques mobiles. Utilisable en plein soleil et dans des environnements de faible luminosité, les batteries sont le résultat d’un croisement de la technologie et des cellules solaires.


«L’entreprise propose une  technologie qui va améliorer la vie des appareils ou dans de nombreux cas, éliminer la nécessité d’une batterie comme source d’alimentation pour les applications de faible puissance », a déclaré Dr Shani Keysar, PDG et fondateur de Sol Chip. «L’idée est que les puces d’ordinateur ont besoin d’énergie, alors pourquoi ne pas leur donner une puissance  directement ? » a dit Keysar.

Avant de se lancer dans Sol Chip, Keysar était chercheur au Technion et a passé 15 ans dans l’industrie des semi-conducteurs. C’est au cours de ces dernières années que l’idée d’une batterie solaire lui est venue en partant de sa recherche initiale: comment utiliser l’énergie solaire pour lutter contre les niveaux de pollution croissants dans de nombreuses entreprises industrielles de Haïfa?

Le produit actuel est limité à  8,4 volts de puissance. Bien que ce soit considéré comme faible, il peut fournir de l’énergie à une vaste gamme d’appareils portables. Dans un premier temps, la société a travaillé sur l’adaptation des piles solaires à des capteurs qui sont largement utilisés dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, ainsi que pour les applications liées à la sécurité.

Le marché Sol Chip espère s’attaquer à l’industrie de la traite. Les appareils sont souvent rattachés aux pis des vaches, afin de donner des informations sur l’animal et veiller à la qualité du lait. Cependant, ces capteurs fonctionnent actuellement grâce à des batteries qui doivent être changées. La batterie de Sol Chip  pourrait être une solution de remplacement rentable et écologique.

Sol Chip travaille déjà avec Netafim, une société israélienne spécialisée dans la technologie d’irrigation  pour l’agriculture, qui remplace les piles des goutteurs par la batterie solaire. Le principal avantage de l’utilisation de piles solaires Sol Chip est évident: des économies de coûts de maintenance à long terme. Actuellement, si un agriculteur a besoin de remplacer une batterie sur une sonde extérieure , il doit envoyer l’appareil à l’usine ou louer les services d’un technicien sur le terrain pour la remplacer et ces deux méthodes sont coûteuses.

Bien que les cellules solaires ont été étudiées depuis longtemps et les puces ont été le pilier des appareils électroniques, Sol Chip affirme qu’ aucune société connue dans l’industrie du semi-conducteur n’ a intégré avec succès des cellules solaires dans le processus de fabrication de puces standard pour un tel coût. La réalisation de cet objectif nécessite la compréhension et l’expérience des procédés de fabrication de semi-conducteurs et Keysar a eu l’avantage d’avoir des connaissances dans ce domaine.

Sol Chip a dévoilé sa batterie solaire en avril à la Conférence internationale à Berlin, la plus importante conférence de récupération d’énergie dans le monde.

Les concurrents les plus proches de la société sont ceux qui fabriquent de petites cellules solaires. Bien qu’elles aient la même fonction de production d’électricité à partir de la lumière, Keysar prétend que l’avantage de la batterie solaire est qu’elle peut fournir différentes tensions, ce que les cellules solaires existantes ne peuvent pas faire.

La mise en service est destinée principalement aux marchés nord-américains et européens. « Cela est facile pour nous, car nous avons déjà des contacts et des personnes au sein de ces marchés», explique Keysar.

Les principaux clients de Sol Chip seront ceux qui intègrent, conçoivent le matériel et fournissent des systèmes de capteurs pour l’agriculture, l’élevage et la sécurité. Outre un réseau de représentants en Europe qui contribuent à promouvoir la présence de Sol Chip, la société a également  un directeur de marketing permanent au Canada. Dans les années à venir, Keysar a l’intention d’étendre  l’entreprise en l’Extrême-Orient, ainsi qu’en Inde.

Avec 2,5 millions de dollars de fonds recueillis par le Bureau de l’expert scientifique en chef, Sol Chip a consacré la plus grande partie de l’argent à la R & D. La société cherche également à recueillir des fonds supplémentaires afin de compenser la R & D et les coûts de qualification du produit pour la prochaine génération de batteries solaires sur laquelle elle travaille. «La prochaine génération des batteries solaires  aura une gestion d’énergie intégrée pour récolter de l’énergie plus efficacement », a dit Keysar.

07 August, 2013