La BOA Tower est un dévoreur d’énergie

La BOA Tower est un dévoreur d’énergie

Le gratte-ciel plus „vert” de New York, le premier édifice de cette dimension á recevoir la certification LEED Platinum, la Bank of America Tower est en realité un „dévoreur d’énergie”.
Ce sont les paroles exactes de New Republic pour attaquer le tant célébré gratte-ciel ultra green á demi-milliards de dollars, inauguré en 2010, et financé de plus de 900 mille par le New York State Energy Research and Development Authority.
La Bank of America Tower a été en absolu le premier gratte-ciel certifié LEED Platinum par le US Green Building Council pour eses systémes destinés á améliorer l’efficacité énergétique, comme le sytéme pour le recueil des eaux de pluie ou les urinoirs sans eau. Pourtant, le diplôme a été remis avec que BOA Towar fût occupée, sans prenant en considération du quantitatif d’énergie que les occupants de l’édifice auraient consommé.
Selon New Republic, l’étage commercial du gratte-ciel, qui occupe presque un tiers de la structure, consomme á lui seul la même énergie d’un moteur d’une machine á 10 km/litre consommerait en 7000 km. Sa consommation par m2 est supérieure á celle de l’Empire State Building, qui a 82 ans! Ces données viennent des estimations de la ville de New York effectuées l’automne dernier sur l’efficacité énergétiques et la consommation des édifices publiques.
Ce n’est pas le premier cas, que le GBC ne tient pas en compte le fonctionnement réel d’un édifice une fois opératif, les certifications se limitent aux stratégies énergétiques appliquées á la structure „vide”, effectuées uniquement avec des simulation digitales.

13 August, 2013