Energie solaire pour les stades brésiliens de la Coupe du Monde 2014

Energie solaire pour les stades brésiliens de la Coupe du Monde 2014

Plusieurs stades brésiliens de la Coupe de Monde de football 2014 serons munis d’un bon degré d’énergie solaire. Tous les 12 stades de cet évènement sont supposés d’atteindre le minimum de la soutenabilité standard, et 10 des 12 ont déjà demandé le statut LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) du Green Building Council des États-Unis.
Un de ces stades, le Mané Garrincha de Brasilia (du nom de l’ailier légendaire double champion du monde) essaye d’avoir le statut LEED Platinum: ce serait le premier cas pour un stade de football au monde.
Le stade Mané Garrincha aura un toit aux panneaux photovoltaïques avec une capacité de 2,5 MW. Au plupart du temps, ces panneaux produiront probablement plus d’électricité des besoins du stade et le surplus retournera au réseau. A la pointe de la consommation d’énergie, ils fourniront à peu près le 50 % des besoins du stade. Le système solaire ferait une épargne de 3,78 millions de dollars pour le stade par an. D’autres stades aussi seront équipés de solaire:
Le Maracana de Rio est supposé de porter un anneau de panneaux solaires sur son toit avec une capacité de 3,3 MW.
Estádio Governador Magalhães Pinto à Belo Horizonte (le Mineirão) aura des panneaux pour  1.5 MWp.
Le Pituaçu Stadium à Salvador aura aussi un système solaire de 403-kW. (Ce stade sera ouvert pour les entrainements).
Le Pernambuco Arena à Recife aura un réchauffage solaire pour les vestiaires, toilettes et cuisines.
Yingli, la société chinoise d’énergie propre, sponseur de la Coupe du Monde de 2010 en Afrique du Sud, a déjà signé un contraat de sponsoration au Brésil et on parle de négociations confidentielles sur les installations solaires des stades.

16 April, 2012