Biojardins aux instituts pénitenciers juvéniles

Biojardins aux instituts pénitenciers juvéniles

Associer la passion naissante écologique pour les jardins biologiques aux instruments de récupération sociale des jeunes.

C’est ainsi que le projet „Je recommence du bio” , une initiative de formation et en même temps valorisation des ressources du territoire qui commence á prendre vie dans les instituts pénitenciers juvéniles de six régions de l’Italie.
Soixante-dix garçons et filles prendront part á travers des cours pratiques d’horticulture biologique actuellement détenus á Palerme, Rome, L’Aquila, Pontremoli (Toscane) et Airola (Campanie). Le projet prévoit d’associer le côté didactique á celui d’activité formative, en permettant aux jeunes de traduire en pratique ce qu’ils ont appris: les biojardins seront réaliser á l’intérieur des structures pénitenciéres, oû les jeunes cultiveront des variétés antiques et autochtones, pour valoriser la biodiversité et les productions tipiques de la région.
„Le travail dans l’agriculture par ses caractéristiques de flexibilité et multifonctionnalité et par son rapport avec l’environnement a révélé un haut pouvoir de l’autoresponsabilisation: prendre soin des plantes et des animaux aide á se soigner – a déclaré Anna Ciaperoni, responsable d’agriculture sociale de l’association italienne des agriculteurs biologiques (AIAB) – Cela est particulierement important pour les personnes soumises á la restriction de liberté, surtout dans les phase formative des mineurs. C’est un parcours qui peut déterminer une specification professionelle pour ces jeunes et leur offrir une perspective pour le futur.”

21 May, 2013