École low cost de la terre de la cour pour les enfants du Mali

École low cost de la terre de la cour pour les enfants du Mali

Qu’est-ce qu’il arrive quand les projets soutenables hollandais se mélangent avec les matiéres premiéres moins précieuses de l’Afrique?
La réponse vient des architectes Joop van Stigt (décédé en 2011) et son fils Jurriaan, réalisateurs d’un projet intéressant de bâtiment d’écoles dans le village de Balaguina, dans la région des Dogons du Mali.  
En s’adaptant á la pauvreté des matiéres premiéres du lieu, les deux projettistes ont bâti une  construction décidément ecofriendly et capable de s’intégrer parfaitement avec l’environnement circonstant. Le projet a mélangé les propositions modernes de l’architecture passive avec les techniques de construction traditionelles, en faisant usages d’un des matériels plus largement disponibles de la zone: la terre á adobes.
Le processus de la construction a fourni une sorte de laboratoire-environnement, en permettans aux habitants des villages d’apprendre les techniques de la construction de briques crues. Les murs, les toits, et les pavés ont été réalisés exclusivement avec des briques crues comprimées hydrauliquemenrt, du poids de 8,5 kilos chacunes, capables á résister á une pression de 15 N/mm2.
L’autre élément unique des blocs était le 3-4% de ciment pour imperméabiliser la structure. Comme la températeure du lieu atteint facilement 40 degrés, pour les deux architectes un des impératifs du projet était de créer un climat intérieur confortable. L’école a été réalisée en maximalisant le courant d’air et la ventilation naturelle grâce á des tuyaux de gouttiére intégrés dans la partie supérieure de la structure pour maintenir plus basses les températures internes et pour favoriser la lumiére naturelle.
Le projet a réalisé d’aprés les mêmes principes les maisons des enseignants de l’école pour les encourages de se transférer dans la région du Dogon.

14 June, 2013