Une cathédrale en carton signée Shigeru Ban

Une cathédrale en carton signée Shigeru Ban

L’architecte Shigeru Ban, déjà connu pour ses constructions d’urgences en matériaux insolites mais largement répandus dans les régions sinistrées,  a construit une cathédrale en carton à Wellington en Nouvelle-Zélande.

Wellington, capitale néo-zélandaise, et sa région ont été durement touchés par un tremblement de terre en 2011 faisant 185 morts. Une partie de la ville de Christchurch, seconde ville du pays, a été détruite et notamment sa cathédrale anglicane. C’est dans le but de la remplacer que Shigeru Ban a été appelé pour mettre en place ce nouveau projet temporaire de construction en carton. La structure est composée de containers, de 6 mètres de long, rehaussés d’énormes tubes en carton, de 600 mm de diamètre, disposés à la verticale et se rejoignant en leur sommet, donnant au bâtiment une forme en « A » et une allure de gigantesque toile de tente. D’une hauteur de 21 mètres, cette nouvelle cathédrale peut contenir 700 personnes. Son espérance de vie est de 50 ans, le temps de trouver les fonds et d’ériger une nouvelle cathédrale « en dur » pour la ville de Christchurch. En attendant, a coûté 3,8 millions de dollars (2,9 millions d’euros).

Á mi-juillet, alors que la toiture n’était pas complètement terminée, un orage a abîmé quelques-uns des tubes qui composent la construction. Les portions de carton détrempées ont rapidement été remplacées. D’après Jayson Rhodes, porte-parole de l’église anglicane, maintenant que la toiture est finie, il n’y a plus aucun risque qu’un tel événement se reproduise. Des ennuis que les concepteurs de cette architecture peu commune s’attendaient à rencontrer. Correctement anticipé, cet incident n’a pas endommagé la structure du bâtiment.

L’architecte n’en est pas à son premier coup d’essai. Celui qu’on qualifie de « vert » avait déjà construit une église en carton, montée en 5 mois, à Kobe au Japon, en 1995, juste après le tremblement de terre. Elle sera démontée en 2005. Son « architecture de l’urgence » aura aussi été vue en 1999 au Congo, en 2008, en Chine, dans la région du Sichuan, elle aussi touchée par un tremblement de terre, et plus récemment en 2011, après la catastrophe qui a touché le Japon, son pays natal, causant la fameuse « catastrophe de Fukushima ». L’homme, qui travaille le papier et le carton depuis plus de 25 ans, a depuis longtemps pu en éprouver la résistance. Sa philosophie est simple, construire dans des régions touchées par des catastrophes naturelles avec des matériaux présents en grands nombres dans la zone. Pour autant, Shigeru Ban est aussi le créateur d’architecture durable, notamment le Centre Pompidou à Metz, le Centre Nicolas G Hayek à Tokyo ou encore la bibliothèque de l’université Seikei également à Tokyo.

10 August, 2013