Un “œuf en bois”, exemple flottant de la bioarchitecture autosuffisante

Un “œuf en bois”, exemple flottant de la bioarchitecture autosuffisante

Un espace de travail autosuffisant, écosoutenable et flottant: C’est Exbury Egg, une bioarchitecture en forme d’œuf, installé au long de la rive du fleuve Beaulieu (Royaume Uni) qui pour un an sera le logement á effet zéro de l’artiste Stephen Turner.
L’aspect plus étrange d’Exbury Egg est la forme, trés semblable á celle d’un „œuf flottant” et inspiré par les nids des oiseaux acquatiques locaux. Le projet de cette bioarchitecture trés particuliére est né de la collaboration entre Stephen Turner avec le studio de design SPUD et avec la Perring Architecture + Design (PAD), librement inspiré par la projettation des barques.
Soit par les matériaux utilisés, la forme de l’édifice ou la simplicité des formes, mais la bioarchitecture flottante d’Exbury Egg s’intégre presque naturellement dans le contexte naturel du fleuve. Trois mots caractérisent le projet: réduire, réutiliser, recycler, en style parfait eco-friendly.
La réalisation de la structure a été confiée aux constructeur de barques Paul Baker, qui a choisi du bois de cédre provenant des désêchements locaux, en combinaiso avec le pin de Douglas, pour composer une bioarchitecture imperméable et surtout flottante.
Pour être á effet zéro, les consommations d’Exbury Egg ont été minutieusement étudiées et mesurées á la base des exigences réelles de Turner, en exploitant seulement l’énergie solaire pour alimenter son laptop, l’appareil de photo digital et le téléphone cellulaire. En même temps les service higiéniques et l’eau chaude arrivent du solaire thermique, et un petit poêle permettra le réchauffage pendant l’hiver.
L’essencialité des matériaux employés pour la construction et le minimalisme des meubles permettront á recycler complétement Exbury Egg une fois accompli sa mission, sans laisser aucune trace sur le territoire.

15 June, 2013