Green Gold Bank VII. - Le calcographe

Green Gold Bank VII.  - Le calcographe

Leo composa un numéro et le téléphone a donné un coup de sonnette. Leo attendait impatiemment que quelqu’un réponde.

– Bonjour, Église Reformée – dit une voix de femme á l’autre bout de la ligne – Je cherche le cercle de calcographie, pourriez-vous me passer quelqu’un? – Notre édifice est en pleine rénovation, il n’y a personne ici que moi. Vous cherchez qui exactement? – Je cherche un calcographe. – Je peux vous passer le musée, là vous pouvez vous renseigner.
Aprés quelques secondes tendues, une voix d’homme mûr réponda.
- Bonjour. Je cherche un calcographe, pourriez-vous m’aider?
- Un calcographe? Eh, bien…Nous avions un vieux maître calcographe, mais il y a longtemps, qu’il est en retraite.
- N’viez vous par hasard son nom ou son numéro de téléphone?
- Je vais voir, ne quittez pas!...Le voilà, il s’appelle John Rosenkreutz, je vous dicte son numéro.
Leo fut ravi et formula le numéro.
- Bonjour.
C’était la bonne piste, il trouva ce qu’il cherchait. L’ouîe de Mr. Rosenkreutz n’était plus aussi aigue comme avant, mais sa raison, son savoir étaient intactes. Il écouta le jeune homme, et en lui un sentiment enfoui commençait á se réveiller. Il ne pouvait pas encore déceler sic e qu’il sentait, était une bonne ou une mauvaise chose, mais il savait toujours, que son jour arriverait.
- Jeune homme – commença-t-il – vous avez assez dit. Venez au musée demain aprés-midi à 16 heures. Nous continuerons là-bas. J’espére que vous savez: vous vous attelez á une tâche énorme.

Leo en vérité n’avait pas idée de l’affaire qu’il avait commencé ou dont il s’était mêlé.  Il savait seulement qu’il était au début d’une route, dont le futur décidera, si elle serait plâte ou le mène par des courbes sauvages, si elle conduirait du sommet d’une pente vers le bas, ou du pied d’une montagne vers le haut. Mais le mot „se retirer” n”existait pas dans son dictionnaire.


Copyright © Kautéla Zrt. 2011. All rights reserved

10 August, 2013