Green Gold Bank V. - Le cadeau

Green Gold Bank V. - Le cadeau

Samedi, á 11 heures tout était prêt pour l’accueil des invités. La maison organisatrice s’est bien distinguée. Elle s’appliquait fort, pour que le client soit satisfait, et que Mr. et Mrs. Smith aient recours á ses service á l’avenir aussi.

Mr. Albert Smith senior était le vice-directeur-général de l’Universal Bank, d’où il a prit sa retraite avec une pension á envier.
Son fils, qui, suivant les traditions d’une ancienne famille de banquiers, a trouvé du travail chez une autre groupe banquiére, était au début d’une belle carriére: il n’avait pas encore 36 ans, et il a été nommé chef de département général. L’influence de son pêre et sa renommée professionnelle ont fortement lancé sa promotion. Il y avait donc plusieurs raisons pour fêter et Mr. Smith senior voulait être á la hauteur.

Les rencontres familiales ordinaires devenaient ennuyeuses la plupart des cas á cause de Mr. Smith et fils, quand ils se plongeaient dans les nouvelles professionnelles qui étaient pour eux aussi importantes que la famille. Mrs. Smith ne pouvait rien faire contre et bien qu’elle conseillait á Albert de consacrer plus de temps á ses petits-fils au lieu des affaires, elle préféra laisser en paix pour quelques heures les businessmen. Ils se sont retirés aprés le déjeuner. Pére et fils se sont adonnés á une conversation approfondie que personne n’aurait compris á part d’eux, et qui n’aurait pas interessé les autres membres de la famille. La conférence fut interrompue par Johnny, le Smith cadet, petit-fils d’Albert.

- Dis á Grand-Pére, qu’il vienne jouer!
La conscience d’Albert se réveilla.


- On joue á quoi? – demanda-t-il.

- Il l’a reçu pour son anniversaire, une sorte de jeu de société. C’est une nouvelle folie. Cela coute 200 dollars, mais j’ai entendu dire qu’on le demande de plus en plus, je ne sais pas, d’où prend-t-on de l’argent de nos jours pour cela  – s’expliquait Albert junior, mais le petit Johnny récitait déjá les règles par cœur, et distribuait plein d’enthousiasme les billets de jeu entre les membres de la famille.
Mr. Smith senior et son fils ramassèrent le paquet de papier étalé par Johnny sur la piste.
- Quelle élaboration interessante, exigeante! Maintenant je comprends, pourquoi les enfants aime ce jeu. Donne-moi mes lunettes, chérie! – demanda Mr. Smith senior á sa femme, en frottant le papier délicatement, avec des gestes professionnels.

Albert posa les lunettes sur son grand nez, et examina longuement le papier. C’était la voix de Johnny, qui le ramena á la réalité.
- Grand-pére, c’est á toi!
-
- Grand-pére doit téléphoner d’urgence, Johnny, jouez en peu sans moi – répondit tout bas, se hâta vers son studio avec les billets de jeu toujours á la main.

Copyright © Kautéla Zrt. 2011. All rights reserved.

27 July, 2013